Transgascogne – 1ère étape

Bonjour à tous,

après une première étape haute en couleurs où nous avons découvert les joies du prés et des contre-bords stratégiques. Résumons un peu : tout d’abordd première course oblige nous décidons de rendre un départ cool derrière la flotte. Bien nous a pris, ceci nous a permis, avec la chance du débutant, d’obtenir du vent avant la flotte. Nous sommes donc partis pas trop mal placé.

Malheureusement des petits soucis de navigation et de choix pas très heureux dans une nuit noire et peu lucide, nous passons Belle ile dans la queue du peloton. La prochaine fois, tu dormiras AVANT de rentrer tes waypoints !

Belle ile passée, à nous le large : que de sensations grisantes, entre les dauphins, les cargos, les jets des baleines qui nous saluent, les globicephales qui nous effraient au milieu de rien, sans vent, les voiles qui claquent, mon dieu, nos nerfs. Bref, cette traversée, mes enfants, le ciel qui change chaque minute, le bateau qui file sur un bord, et nous laisse le temps de rêvasser un peu, seuls sur notre petit canot, quelle une claque !

Ce qu’il faut savoir être dernier cést la double peine, dans notre cas ce sont des bulles de molle (pas de vent) qui ont retardé encore plus notre heure d’arrivée, alors que le gros de flotte était arrivée dans lanuit de mardi, nous étions en mer mercredi matin. Heureusement, nous avons pu profiter du spectacle du lever de soleil sur la cote galicienne, magnifique, montagneuse, et la furieuse envie de crier « Terre, Terre, l’Amérique!!! »

C’est donc vers midi que nous sommes arrivées et nous avons pu profiter de la douceur de vivre espagnole, accueillis comme des rois, avec barbec, grosses teufs, maracas et cerveza.

Je vous écris de la veille du départ de la deuxième étape qui sánnonce encore plus stratégique avec des zones sans vent à éviter à tout prix. Heureusement pour nous, notre fier mariole est bon dans ses conditions, pourvu que ses valeureux skippers soient à la hauteur.

Grosses bises à vous, j’espère que tout va bien dans vos chaumières, transats, refuges et dédicace spéciale au petit Maxime Inizan.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s